Accueil > Les nouvelles du coin > Appel à soutien pour la ferme du Rumex !

Appel à soutien pour la ferme du Rumex !

Après de nombreux mois de recherches et d’incertitudes, nous sommes ravies de vous annoncer solennellement que le Rumex a enfin trouvé une ferme à Concoret (56) (pour celles et ceux qui n’étaient pas déjà au courant...) !!
L’heure est maintenant à la constitution des sociétés collectives et à la recherche de fonds pour que ce projet puisse voir le jour ! C’est pourquoi nous vous faisons parvenir ce mail, vous y trouverez une description de notre projet sur cette ferme. A savoir que la date de l’Assemblée Générale constitutive est calée pour le 28 mars à la Salle Eon de l’étoile à Concoret.
Si vous préférez recevoir cette appel et son bordereau par courrier postal, merci de nous faire parvenir par retour à ce mail une adresse à laquelle vous les renvoyer.
Si vous souhaitez nous soutenir, vous pouvez nous retourner le bordereau rempli et signé par courrier ou par mail.

LE COLLECTIF RUMEX

Nous sommes un collectif de trois personnes, Léa (33 ans), Justin (27 ans) et Erwan (28 ans). Nous vivons ensemble en colocation et mûrissons notre projet d’installation agricole depuis six ans maintenant. Ces années nous ont permis de mettre nos envies à l’épreuve du réel et d’affirmer notre expérience notamment en production maraîchère. En effet, nous avons depuis 6 ans cultivé deux terrains prêtés de 4000m2. Cela nous a permis d’acquérir une expérience concrète que nous comptons mettre au service de notre projet à venir, d’apprendre à nous connaître et à travailler ensemble mais aussi de nous implanter dans un territoire et de participer à la vie locale. Pour enfin nous ancrer et donner toute la force que nous souhaitons à notre travail, il ne nous manquait plus qu’un lieu où nous installer vraiment.

Aujourd’hui nous avons enfin trouvé le lieu qui nous permettra de développer nos activités agricoles et d’habiter, mais nous avons besoin de soutien, notamment financier pour concrétiser notre projet !
Le LIEU

Nous avons aujourd’hui trouvé un lieu qui peut accueillir notre projet. Il s’agit d’une vieille ferme à rénover, sur la commune de Concoret. Elle comprend environ 11 hectares de belles prairies et des bâtiments, dont une vieille longère typique du coin et une deuxième maison avec un étage. L’ensemble coûte : 4000 € par hectare et 50 000€ pour le bâti.

Nous pensons que cet endroit a un potentiel important, que ce soit en terme d’habitation, de lieu d’activité, d’espace d’échanges dans le village. Les terres de cette ferme ont été préservées car le propriétaire actuel n’a pas souhaité voir sa ferme partir à l’agrandissement des exploitations voisines, et il a refusé le remembrement. Les prairies, intactes, sont entourées de très vieilles haies dont une partie est classée. Les bâtiments sont quant à eux dans un très mauvais état et nécessiteront beaucoup de travaux.

Nous y installer, est aussi un moyen pour nous de protéger et faire revivre cet espace qui a été un lieu très vivant par le passé, tout en empêchant l’agriculture industrielle de s’accaparer ces terres.

LES ACTIVITÉS

Sur cette ferme nous souhaitons être les plus autonomes possible et développer nos activités en cohérence les unes avec les autres dans le respect du vivant et de ce qui nous entoure. Les notions de solidarité, d’entraide et d’écologie sont au centre de notre projet. Nous imaginons tout cela comme un projet de vie et de travail collectif et autogéré, ancré dans le territoire, ouvert sur l’extérieur.
Plus concrètement nos activités s’organiseront comme telles :

Erwan et Léa seront référent.e.s de l’activité de maraîchage sur une surface de 1ha avec au moins deux tunnels maraîchers. Nous comptons produire une gamme de légumes diversifiée sur toutes les saisons. Nous travaillons dans le respect du sol, avec des techniques de réduction de travail du sol (non-labour, planches permanentes, paillage végétal permanent...), uniquement avec des semences paysannes et sans produits chimiques et de synthèse. Par ailleurs nous poursuivrons notre travail d’adaptation et de sélection de nos semences.
Justin quant à lui compte développer une activité de transformation fromagère avec un troupeau mixte de brebis et de vaches de races rustiques. La conduite de ces troupeaux en pâturage intégral nous permettra de valoriser les prairies de la ferme qui ne sont pas adaptées au maraîchage.
Nous cultiverons aussi 2 à 3 hectares de céréales et de légumineuses qui nous permettront d’une part de mener à bien nos rotations, mais aussi de produire de la paille pour nos animaux et d’avoir des productions complémentaires aux légumes.
Sur du long terme nous pensons aussi développer de petits ateliers autour des fruits et des volailles.
Nous pensons aussi profiter des grands espaces bâtis de cette ferme pour en faire un lieu de convivialité, d’accueil, de découverte et d’apprentissages.

STATUTS JURIDIQUES DE LA FERME

Aujourd’hui pour mener à bien notre projet nous avons besoin d’être soutenu.e.s. Si nous avons des apports personnels, nous n’avons pas toute la somme pour acheter le lieu. Par ailleurs nous voulons réussir à ne pas faire appel à une banque pour emprunter de l’argent. Nous espérons pouvoir impliquer le plus de personnes possible dans le financement de ce lieu, car nous pensons qu’il est nécessaire que les questions liées à l’accès au foncier, à l’installation, et au choix de modèle agricole soient pris en charge par tout un chacun plutôt que par des banques.

Nous comptons créer deux structures de propriétés collectives, d’une part un GFA (Groupement Foncier Agricole) pour les terres et d’autre part une SCI (Société Civile Immobilière) pour le bâti. Nous sollicitons ici votre aide pour la constitution du GFA, en devenant associé de ce dernier en achetant des parts.

Le GFA est une société constituée d’associé.e.s, propriétaires de parts égales qui représentent le capital du GFA. En tant que copropriétaires, les associés participent au choix des grandes orientations concernant les terres. Chaque sociétaire détient une ou plusieurs parts selon le montant qu’il souhaite investir. Le fonctionnement précis du GFA est défini par les status présentés et votés lors de l’assemblée générale constitutive à laquelle tous les sociétaires sont conviés. Le GFA sera propriétaire de la totalité des terres, pour une somme de 44000€. Nous, nous serons locataires du GFA et dans la gestion du GFA.

Chaque part aura une valeur de 100€. L’engagement se fait au minimum pour 3 ans. À partir de la quatrième année, le renouvellement annuel peut avoir lieu tacitement.

Si vous souhaitez récupérer tout ou partie de vos parts, cela est possible tous les ans, au moment de l’Assemblée Générale. Il s’agira pour vous ou les gérants du GFA de trouver des personnes qui rachètent vos parts.

La gestion du GFA est assez souple, elle ne nécessite pas de réunions régulières, hormis l’assemblée générale annuelle qui est l’occasion de discuter de la gestion du GFA mais aussi de se rencontrer, de visiter la ferme, et de passer un moment convivial ensemble. Si vous ne pouvez pas être présent.e.s lors de l’Assemblée il est possible de donner une procuration. La gestion quotidienne est effectuée par les gérants.

SOUTENIR L’AGRICULTURE PAYSANNE

Dans le contexte écologique et social actuel, nous soutenir c’esdoc5.1riseupt encourager l’agriculture paysanne, autonome, consciente du monde qui l’entoure et de son époque. C’est permettre à des personnes de s’installer pour développer une agriculture qui rejette radicalement le système agro-industriel et capitaliste ainsi que leurs pratiques, la malbouffe, la destruction des sols et du vivant en général. Nous voulons expérimenter, innover, et produire de la nourriture de qualité.

Nous soutenir c’est aussi nous permettre de ne pas nous endetter auprès d’une banque et de développer notre projet progressivement, comme nous le faisons depuis le départ, sans être pris à la gorge par les échéances et les intérêts de la banque. Vous concernant, placer votre argent dans ce projet plutôt que sur un compte épargne permet de choisir à quoi il sert : plutôt l’agriculture paysanne que le nucléaire ou l’armement par exemple...

Enfin, nous soutenir c’est choisir de voir des petites fermes collectives fleurir plutôt que d’énormes fermes usines détruire les campagnes et des agriculteurs.

Contact :

Erwan GRANDADAM - Léa FRASIAK - Justin PRIGENT
Folle Pensée 35380 PAIMPONT
rumex@riseup.net - 09 84 45 97 81

Publié le vendredi 6 mars 2020, par La Marmite.